Le crédit d’impôt et les travaux de plomberie

Pour tous travaux de plomberie favorisant l’utilisation d’énergies renouvelables, le gouvernement accorde un crédit d’impôt aux particuliers.

Ce crédit d’impôt concerne les équipements en :

  • pompes à chaleur
  • chauffage et fournitures
  • systèmes de production d’eau chaude au bois ou autre biomasse ( poêles, foyers fermés, inserts, chaudières )
  • fournitures d’électricité à partir d’énergie solaire, éolienne, hydraulique ou biomasse

Ce crédit d’impôt varie selon la nature des travaux. Ainsi, un particulier peut bénéficier de 15% de déduction d’impôt pour l’achat d’une chaudière basse température dans une habitation terminée depuis plus de deux ans ; de 25% pour l’achat d’une chaudière à condensation, de matériaux d’isolation thermique et d’appareils de régulation de chauffage dans une habitation terminée depuis plus de deux ans ; et de 40% pour l’achat de systèmes fonctionnant à partir d’une source d’énergie renouvelable et de pompes à chaleur exclusivement destinées à la production de chaleur, dans les habitations achevées, neuves ou en cours de construction.

Attention, ce montant est plafonné :

  • à 4000 € pour une personne vivant seule
  • à 8000 € pour un couple marié soumis à l’imposition commune

Bien que plafonné selon les conditions explicitées, ce montant peut être majoré en fonction des personnes à charges ( voir www.centre.equipement.gouv.fr ).

Bien plus qu’une déduction fiscale, cette mesure est un réel crédit d’impôt puisqu’il peut bénéficier à tous quelle que soit leur imposition : le crédit d’impôt est en effet déduit du montant dû aux services fiscaux ou bien rembourser au particulier s’il n’est pas imposable.