Le contrôle comptable

Le contrôle comptable est un processus à mettre en place dans toute entreprise qui se veut être organisée en raison d'obligations de cohérence, de pertinence mais également de légalité. De la cohérence et de la bonne structuration de la comptabilité dépend la pérennité de l'entreprise en particulier dans un contexte concurrentiel très fort.

Les enjeux du contrôle comptable

Le contrôle comptable vise en premier lieu à vérifier de la bonne cohérence des comptes ainsi que de la bonne tenue de la comptabilité. Il veille à la véracité des comptes et permet de répondre aisément aux contrôles fiscaux effectués par les autorités compétentes. En second lieu, la procédure de contrôle comptable permet de voir les manquements et les points d'amélioration à apporter à la gestion quotidienne de l'entreprise. Le contrôle comptable s'effectue à deux niveaux. Il s'agit d'abord du contrôle interne commandé par les instances dirigeantes dans un souci de bonne gestion et d'organisation stratégique, ensuite du contrôle externe qui peut revêtir un caractère obligatoire ou non. Une comptabilité saine attestée par des contrôles transparents et officiels a un impact positif sur la gestion de l'entreprise et son image auprès de ses partenaires.

La mise en place d'une procédure de contrôle comptable à l'interne

Pour se conformer aux enjeux des informations stratégiques, l'entreprise se doit de mettre en place en son sein une procédure de contrôle comptable. Il s'agit ici du contrôle interne qui est une procédure décidée par la direction de la compagnie et qui est le plus souvent exécuté par le contrôleur de gestion ou à défaut par le tenancier comptable. Les dirigeants peuvent également demander à une entité extérieure comme un expert-comptable d'assurer le contrôle interne des comptes. La mise en place d'un dispositif de contrôle ne relève pas encore d'une obligation légale, mais plutôt de la volonté des entreprises de respecter les deux objectifs principaux visés que sont la fiabilité des comptes ou la protection des actifs de la compagnie. Le contrôle interne vérifie l'organisation comptable, l'indépendance dans la tenue des comptes, la pertinence ainsi que l'objectivité des informations qui sont enregistrées et enfin de la régularité ainsi que de l'efficacité de la tenue comptable au sein de l'entreprise.

Le contrôle externe, une nécessité et une obligation

Pour assurer la bonne tenue de la comptabilité ainsi que la cohérence des informations financières de l'entreprise, outre le contrôle interne, une procédure de vérification comptable externe doit être mise en place. Le contrôle externe a fait quant à lui l'objet de certaines réglementations. Il s'effectue par le biais d'audits qui sont réalisés par les commissaires aux comptes dans le cas de certaines structures de sociétés ou encore par le biais d'experts-comptables. Cette démarche vise à assurer l'intérêt public et à vérifier si les entreprises se conforment aux règles comptables en vigueur. Par ailleurs, les audits peuvent également être demandés par des tierces personnes. En effet, les banques, les établissements de crédit et les investisseurs qui souhaitent établir un lien de partenariat avec l'entreprise peuvent tout à fait demander l'établissement d'une procédure d'audit pour s'enquérir de la situation financière réelle de la compagnie.