L'achat immobilier à deux : quelle formule choisir?

Dans un couple, l'achat d'un bien immobilier coulerait de source. Ce n'est cependant pas le cas lorsque l'union se passe en dehors du cadre du mariage.

L'achat en union libre

Un couple qui est uni de manière libre peut décider d'acheter un bien immobilier à deux. Il est toutefois conseillé de s'adresser à un notaire dans le cadre de l'acquisition, car cet achat n'est pas aussi encadré que dans le cas d'un achat immobilier fait par un couple marié. Les établissements financiers et de crédit ont tendance à considérer les dossiers de crédits qui sont déposés par le couple en union libre de manière plus pointilleuse. En effet, les revenus de chacune des deux personnes qui composent le couple sont étudiés séparément. De plus, les prêts qui sont accordés au final sont moins importants en terme de montant et les taux d'intérêt sont généralement moins avantageux. Au niveau de l'emprunt, trois situations peuvent survenir dans le cadre d'un couple en union libre. La première est d'emprunter chacun de son côté pour financer l'achat. La deuxième option est l'emprunt conjoint, ce qui engage les deux personnes simultanément. La troisième solution est que l'un des deux emprunte en son nom et l'autre s'engage en étant une caution solidaire.

Achat conjoint à l'aide du PACS

L'achat d'un bien immobilier pour un couple ayant souscrit au pacte civil de solidarité est un achat en indivision. L'achat en PACS est semblable à ce point à celui effectué en union libre. Le bien immobilier devient ainsi légalement la propriété de chacun des deux protagonistes. Il convient de savoir que chacun des partenaires est propriétaire de l'investissement à hauteur du montant de ce qu'il a financé. Dans le cas où l'acte de vente ne stipulerait aucune clause spéciale, les deux personnes sont réputées avoir chacune la moitié du bien. En ce qui concerne le remboursement de l'emprunt qui a été sollicité auprès des établissements de crédit pour financer l'achat, la responsabilité de chacun des partenaires est qualifiée de solidaire. A ce niveau, peu importe lequel des deux a contracté l'emprunt. Pour que cette notion de solidarité prenne fin, il faudrait que le PACS soit résilié par les partenaires. Acheter en PACS permet au couple de bénéficier de l'APL ou encore de recevoir une allocation de logement selon les mêmes critères de calculs que dans le cadre d'une union par mariage.

Le cas de la SCI

La Société Civile Immobilière est définie comme une société qui doit servir à gérer un patrimoine immobilier. Elle ne peut être créée pour un but commercial. C'est pourquoi acheter un bien par le biais d'une SCI et le revendre peu de temps ensuite est totalement interdite. La SCI est certes plus lourde que l'achat en indivision en matière de gestion, mais elle possède d'autres avantages. Elle permet une meilleure protection dans le cas du décès du concubin. Par ailleurs, au niveau de la gestion de la succession, l'achat en SCI permet de transmettre le bien immobilier avec des droits moins importants à s'acquitter.