Le credit scoring, la méthode des banques pour calculer le risque du prêt

Dans le monde de la finance, rien ne doit être laissé au hasard pour éviter toute perte de capitaux. Ainsi, le credit scoring ou l'évaluation des risques de crédit fait partie des outils des institutions financières pour la gestion des prêts.

Définition et principes

Le credit scoring est un ensemble de calculs financiers qui servent d'aide pour estimer la solvabilité d'un tiers. Cela concerne également les risques de non-remboursement des emprunts. Les milieux de la banque et de l'assurance se doivent d'utiliser ces outils d'évaluation financière pour une bonne administration des portefeuilles entreprises. Auparavant, seules les institutions financières utilisaient cette pratique qui concerne toutes les sociétés. En effet, ces dernières courent le même risque par le biais des créances qu'elles octroient à leurs clients. C'est la raison pour laquelle nombre d'entre elles les adoptent en les intégrant dans leur gestion. Le risque de crédit est perçu par les institutions financières comme l'incertitude des pertes. Voilà pourquoi la modélisation des pertes futures est le but principal des modèles de credit scoring.

Évaluation des risques-clients

Beaucoup de critères entrent en ligne de compte pour cette évaluation. Le premier est la solvabilité de la société en question. Cela passe par des données endogènes. Les autres sont d'ordre extérieur telles que la situation économique, la localisation géographique et les perspectives sectorielles d'évolution. Pour les données internes, on trouve essentiellement le chiffre d'affaires par an, le résultat d'exploitation, le niveau actuel d'endettement, le cash-flow, le résultat financier et les différentes disponibilités. Il est aisé de calculer la possibilité de remboursement du client en temps voulu à travers ces données. Si le chiffre d'affaires est trop décalé par rapport au résultat d'exploitation ou à l'endettement, autoriser le prêt sera risqué.

Critères exogènes

Pour le cas de perspectives sectorielles d'évolution, le secteur dans lequel évolue l'entreprise est capital. Ses performances sont directement liées au marché qu'elle occupe. Ainsi, si le secteur est en plein essor, il s'ensuivra que l'entreprise aura plus d'activités dans les années à venir. Dans le cas contraire, l'entreprise risque de connaître des périodes de crise. En ce qui concerne la situation économique, elle concerne particulièrement les entités à actions internationales. En effet, ces entités sont tributaires des marchés internationaux et des différentes devises. Enfin, la localisation géographique est le dernier point crucial pour l'évaluation du credit scoring. Le lieu d'implantation de la société influe grandement sur son avenir. Par exemple, une situation politique stable de même qu'une fiscalité locale favorable seront positives à long terme.

Mesure du risque

Il s'agit d'un modèle de score réalisé à partir de l'histoire des réussites antérieures des emprunteurs. Les sources extérieures de même que les dossiers de crédits servent de base pour l'élaboration du modèle de score. Ce sont les facteurs importants de risque qui doivent être mis en avant par ces modèles. Ces derniers décèlent la probabilité la plus importante de défaut de l'emprunteur. Les avantages liés à cette pratique sont nombreux. D'abord, le temps de traitement de chaque dossier est considérablement réduit. Ensuite, le coût des outils de scoring est très abordable.