La recherche d'emploi dans la plomberie

Le métier lié à la plomberie nécessite une compétence ainsi qu'une habileté particulière qui ne sont pas forcément des atouts d'un diplômé en la matière. Le candidat idéal ne sera donc pas celui qui a uniquement en poche un CAP/BEP en plomberie, installation sanitaire et thermique, mais celui qui détient de solides expériences dans le domaine.

Les formations requises pour exercer dans le domaine de la plomberie

L'on constate aujourd'hui que les candidats ayant suivi des études spécialisées dans le domaine de la plomberie sont les plus demandés malgré le fait que ce domaine requiert des qualités particulières en dehors des diplômes. Pour être plombier, le mieux c'est d'avoir suivi une formation de deux ans après la classe de troisième pour obtenir un CAP installateur sanitaire. Pour les plus motivés, ils peuvent continuer à suivre une formation MC pour avoir une double compétence. Les bacheliers, eux, peuvent s'orienter vers ce domaine en préparant leur BTS Fluides, énergies, environnements option A génie sanitaire et thermique sur une durée de deux ans.

Les missions incombant au plombier

Bien comprendre et maîtriser ce que l'on attend d'un plombier séduira recruteur et client. Le plombier s'occupe des équipements sanitaires et de chauffage, de la préparation jusqu'à leur installation définitive. Le plombier sera appelé également, s'il a les compétences nécessaires, pour assurer entre autres l'installation des piscines ou des panneaux solaires . Par ailleurs, il peut être sollicité pour diverses tâches classiques comme la réparation d'une fuite d'eau ou de gaz, pour un souci de canalisation ou pour le détartrage de la tuyauterie.

Le marché du travail de la plomberie

En général, les candidats postulant pour la profession de plombier n'ont pas trop de difficultés à trouver un emploi lié à leurs formations et aptitude. En effet, le recrutement annuel de plombiers en France monte à 7 000 plombiers. Par ailleurs, entreprise et particuliers ont besoin un jour ou l'autre de faire réviser leur système de chauffage ou tout simplement leur robinetterie. Ajoutée à cela, la recrudescence des nouvelles constructions. Le métier n'est donc pas encore saturé et la recherche de personnel qualifié reste toujours en hausse.

Indépendants ou salariés?

Selon les professionnels du secteur, un plombier gagne plus à être indépendant plutôt que de travailler pour le compte d'une société. En effet, grâce aux préoccupations écologiques, le secteur ne va cesser de progresser puisque tous les usagers essaieront de trouver des solutions adaptées entre consommation et respect de la nature, notamment pour le cas de l'eau. Les plombiers salariés, par contre, peuvent souffrir de la crise et être victimes de licenciement ou de chômage.