Piscine et santé

Les piscines répondent déjà à des règles très strictes en termes dhygiène. Toutefois, il existe des risques que les nageurs doivent connaître pour mieux les appréhender ainsi que pour mieux préserver leur santé.

Les éventuels problèmes de santé

Dessèchement de la peau, manifestation de mycoses et de verrues, des yeux qui piquent, ce sont autant de désagréments pouvant atteindre les nageurs en piscine. Si ces troubles semblent moins importants, il faut sattendre à dautres bien plus graves comme les bronchites. Ces pathologies sont liées directement à leau. Elles surviennent lorsque leau est sale ou lorsque les éléments utilisés pour sa filtration sont défectueux. Doù limportance daccorder une surveillance permanente à la piscine. Ce conseil est aussi bien valable qu'il sagisse dune piscine publique ou privée.

Les personnes à risque

Les enfants sont les plus exposés aux pathologies résultant dune mauvaise hygiène de la piscine. Ils nécessitent plus dattention que les autres. Mais dautres profils comme les personnes en surpoids, les séniors, les femmes enceintes sont parmi celles qui sont à risque. Leur état ne leur permet pas de résister aux bactéries comme il se doit. Elles peuvent rapidement attraper les mycoses, les troubles respiratoires et les démangeaisons en tout genre.

Les améliorations en cours

Pour garder les piscines propres et bien entretenues, les normes en la matière ne cessent dêtre améliorées. De leur côté, les fabricants tentent de proposer des matériels plus performants notamment en termes de filtration deau. Aujourdhui, les produits tels que le charbon actif sont distribués partout. Cette substance réduit efficacement la dispersion de chloramine. Il sagit du premier responsable des problèmes asthmatiques et bronchitiques des nageurs. Toujours dans le but de capturer toutes les éventuelles bactéries en liberté dans ce genre de bassin, les filtres à eau font appel à lozone.

Les mesures à prendre

Même si des améliorations existent, il faut rester vigilant. Prendre lhabitude de porter un bonnet de bain pendant les séances de natation est fortement encouragé. Cest un effort qui permet de limiter les déchets organiques pouvant empiéter sur le bon fonctionnement des filtres. Quelques cheveux suffisent pour faire des dégâts inimaginables. Pour les picotements aux yeux, il ne faut pas hésiter à se procurer des lunettes spéciales. Pour les verrues et autres problèmes cutanés, il suffit de prendre une bonne douche dès la sortie de la piscine. Quant aux autres troubles relatifs à la voie respiratoire, les pince-nez pourront servir, notamment à empêcher leau de rentrer sans pour autant gêner la respiration.

Des conseils pratiques

Avant comme après la natation, le médecin est un interlocuteur à privilégier. Les individus à risque sont encouragés à les consulter avant de prendre le chemin de la piscine. Pour tout le monde, la moindre tache, brûlure ou anomalie doit être analysée. En cas de doute ou quand les symptômes persistent après des soins basiques, il faut prendre rendez-vous chez les spécialistes comme les dermatologues ou les services ORL. On peut toujours se confier aux généralistes qui orienteront vers le bon interlocuteur. Il ne faut jamais prendre à la légère les désagréments contractés dans la piscine.